mardi 30 avril 2013

J'ai enfin une opinion ferme sur le sujet de l'exploitation des gaz de schiste en France! NON

Chercher et Extraire les gaz de schiste ici?
Le jeu n'en vaut pas la chandelle!
Photo prise en Ardèche
Vous est-il arrivé d'hésiter sur un sujet et ne pas arriver à avoir une opinion ferme et définitive. Vous écoutez les arguments des "pour" et des "contre" qui vous paraissent sensés mais qui peinent à faire pencher la balance d'un coté plutôt que d'un autre.

De temps en temps vous pouvez être aidé par votre système de valeurs qui vous fait éliminer une des deux possibilités et donc par défaut vous fait choisir l'autre...Mais ce n'est pas toujours le cas et il est quant même sain de prendre la plupart de nos décisions sur des faits avérés et des arguments objectifs et non sur des valeurs qui peuvent nous entrainer sur "la pente glissante de l'idéologie" (Sur ce sujet je vous conseille mon billet précédent des valeurs, des opinions et de l'harmonie)
Et puis, un jour quelqu'un arrive avec un argument qui "vous parle particulièrement" et en un instant vous basculez complètement en faveur d'une des possibilités.

He bien, cela m'est arrivé avec le sujet des gaz de schiste! Comme vous le savez d'après mes billets précédents j'étais plutôt contre l'exploitation des gaz de schiste en France mais mon opinion n'était pas très affirmée.
·         D'une part je craignais les risques écologiques liés à cette exploitation et pensais qu’au lieu de se focaliser sur l'exploitation d'énergie fossile on aurait mieux fait de développer des énergies plus soutenables sur la durée.

·         D'autre part, j'avais une certaine sympathie pour ceux qui prônaient l'exploitation au nom d'un renforcement de l'indépendance énergétique, d'un gain de productivité des entreprises utilisatrices, de la création d'emplois, de l'amélioration de la balance commerciale, etc. 
Un article sur le compte Facebook de Jean-Marc Jancovici reprenant un article de Marianne paru en 2012 m'a donné l'argument qui m'a définitivement fait basculer du coté de ceux qui sont contre l'exploitation des gaz de schiste. Les gains estimés pour une exploitation des gaz de schiste en France seraient de l'ordre de 2,5 milliards d'euros...ce qui peut sembler beaucoup mais ne représente que 3,5% des coûts énergétiques de la France.
Je le cite
"L’Hexagone consomme 50 milliards de m3 de gaz par an, et d’éventuels gaz de schiste pourraient peut-être en fournir 5 à 10 par an, d’ici 10 à 15 ans, au prix d’un "trou" tous les 1 à 2 km dans les zones d’exploitation"
Nous importons 12 Milliards d'Euros de gaz par an. Nous pourrions donc réduire nos importations de gaz de 2,5 Milliards d'Euros (20%) et donc notre facture énergétique de 70 Milliards d'Euros de 3,5%"


On peut mettre en parallèle par exemple les 7 milliards d'euros supplémentaire qu'a couté à la France le simple renchérissement du prix du brut en 2012 (cf. article Le Figaro).
Donc, si je résume.

·         Sur un plateau de la balance, les risques et impacts liés à l'exploitation du gaz de schiste: un forage tous les km dans les zones d'exploitation, risques de rejet de méthane et gaz de serre associé, risque de pollutions des sols et des nappes phréatiques, risques possibles de tremblements de terre, nécessité de tirer des gazoducs en réseau serré, etc.
·         Sur l'autre plateau un bénéfice correspondant maximum de 2,5 Milliard d'Euros (car il faut retirer les couts d'exploration et de production)
Le bilan est sans appel - la loi de la gravitation est dure mais c'est la loi! - et j'ai maintenant une conviction profonde : les gains potentiels dus à l'exploitation des gaz de schiste en France ne sont vraiment pas à la mesure des enjeux, des impacts sur les paysages et des risques. Il vaut mieux se concentrer sur des domaines plus prometteurs, à plus fort potentiel ou à moindres risques. 

Pourquoi n'ai-je pas tiré cette conclusion plus tôt? Parce que j'examinai et pesai les arguments pour ou contre mais je n'avais pas pensé à quantifier ce qui est quantifiable.
Je sais qu'il faut le faire mais dans le feu d'une discussion ou absorbé par un sujet, j'oublie de le faire! J'essayerai d'y penser la prochaine fois que je voudrai me former une opinion sur un sujet. 

Si cela vous intéresse, j’ai repris cet exemple du gaz de schiste dans le billet que je consacre à "quantifier pour nous aider à décider" sur mon autre blog sur le management et organisation, www.blaisebet.blogspot.fr

Voila vous pouvez arrêter la lecture de ce blog et reprendre une activité normale? Ciao, bonsoir

P.S.: le raisonnement et quantification ci dessus est valable pour la France. Pour d'autres pays où les potentialités sont plus importantes et l'environnement plus favorable, la conclusion peut être différente.