mardi 11 décembre 2012

Relancer la croissance économique? Facile, cela arrive tout seul!


Les rois mages vont-ils nous apporter un regain de croissance?
(Santons du Mexique)




Amis lecteurs, Si vous m'autorisez, j'aimerais partager avec vous une réflexion - peut être pas tout à fait politiquement correcte - mais qui illustre bien les dilemmes et challenges auxquels notre société est confrontée.





dimanche 2 décembre 2012

Fausses notes politiques dans la quête vers un monde harmonieux

Vue depuis les remparts du Mont Saint Michel
Bien loin des vicissitudes de la politique
Aujourd'hui, deux sujets de réflexion liés à l'actualité politique en France.

1. Je suis pour tout ce qui est contre et contre tout ce qui est pour (Pierre Dac)
Entendu un homme politique dire "Nous avons été élus pour nous opposer aux socialistes". Cette formule a sans doute été souvent employé par les diverses  nuances de la gamme des partis politiques et je n'y avais jamais prété attention; mais ce jour-là je l'ai trouvée scandaleuse. Je vote pour quelqu'un pour qu'il défende l'intérêt général et les valeurs auxquelles je croie; pas pour qu'il s'oppose systématiquement au parti au pouvoir!

Il y a quelques années aux USA, sur certains sujets les républicains s'entendaient avec les démocrates pour favoriser l'intérêt général. Depuis une dizaine d'année, les deux partis n'arrivent plus à s'entendre. La démocratie Américaine est en panne et les USA vont entrer en récession et entraîner le monde avec eux si un accord n'est pas trouvé sur le "fiscal cliff" avant le 1er Janvier.

Ne pas arriver à s'entendre avec les autres partis sur certains sujets est le reflet de positions purement idéologiques, qui ne demandent qu'une petite impulsion pour devenir de l'intégrisme...Et l'intégrisme, quel qu'il soit est l'ennemi d'un monde harmonieux donc doit être combattu si on croit et qu'on aspire à ce monde harmonieux.

2. La guerre des chefs, un crible pour éliminer ceux qui n'ont pas l'envergure d'un président.
Ai suivi de loin les divers épisodes de la guerre des prétendants à l'UMP.
Et cela m'a fait penser à la fable du crapaud et du scorpion!

Un scorpion veut traverser une rivière mais il ne sait pas nager. Il interpelle un crapaud qui passait par là et lui demande s'il accepterait de le transporter de l'autre coté. 
Le crapaud - pas fou - lui rétorque "Mais si je t'approche, tu vas me piquer"
Le scorpion "Non, car si je te pique, tu couleras et je coulerai avec toi"
Le crapaud, convaincu par cette logique, accepte de faire traverser le scorpion, le fait monter sur son dos et commence à nager.
Arrivé au milieu de la rivière, le scorpion pique le crapaud.
Celui-ci dans son dernier souffle "Pourquoi m'as tu piqué? Tu vas mourir toi aussi !"
Et le scorpion, juste avant de couler "Parce que c'est ma nature!"

Je pense que les deux prétendants se sont écharpés au détriment de l'intérêt de leur parti parce que c'était leur nature...ce qui, dans mon opinion, suffit à les disqualifier tous les deux pour leurs ambitions présidentielles. Un président ne doit pas faire passer son égo avant l'intérêt général.  

Voila ce sera tout pour aujourd'hui. Ciao, bonsoir. 


samedi 29 septembre 2012

Harmonie et prospérité: mode d'emploi pour une société où la croissance économique n'est plus possible

Des couleurs et des toits
Chateau de La Rochepot en Bourgogne 
Au hasard des mes promenades sur Internet, j'avais mis de coté il y a un ou deux ans un livre dont j'avais trouvé le titre prometteur: "Prosperity without growth" par le professeur Tim Jackson (La prospérité sans croissance, sous titre "La transition vers une économie durable").

Ce matin j'ai commencé à le parcourir. 
Et j'ai découvert, un livre dont le sujet et le contenu m'ont enthousiasmé.
Comme cela a déjà été fait maintes fois avant, on y trouve, bien sûr, une analyse ce qui ne va pas dans notre monde orienté vers la croissance économique 
Mais on y trouve aussi une description des changements requis dans nos économies et une description d'un modèle macro-économique cohérent et stable pour un monde sans croissance économique.
Et - plus original encore - un inventaire des changements sociaux nécessaires pour ce monde sans croissance.
Donc en quelque sorte, une feuille de route pour évoluer de notre société "insoutenable" vers une société durable. Non seulement ce changement de société apparait nécessaire et inévitable mais il semble aussi être réalisable et possible.  

Faisant une recherche sur Internet, je m'aperçois que jugement sur l'intérêt de ce livre est amplement partagé. Il y a des centaines d'articles élogieux sur ce livre et souvent il n'est pas cité comme un livre à lire mais Le livre à lire. Ce qui renforce la crédibilité de ce qui est décrit c'est que l'auteur n'est pas un "doux rêveur". Le livre, publié en 2009, est issu des travaux d'une commission sur le gouvernement durable créee par le gouvernement britannique et Tim Jackson y était le commissaire en charge des questions économiques. 

Je vous en parlerai plus quand j'aurai fini de le lire (encore 100 pages en anglais à lire!). Mais à la lecture de l'introduction et du résumé j'ai déjà retrouvé deux des notions qui me sont chères et que j'avais eu l'occasion d'aborder dans deux billets précédents : 
Et ce que le professeur Tim Jackson appelle "Prospérité" ressemble étrangement, si je ne me trompe, à ce que j'ai de la peine à exprimer en concepts mais que j'ai désigné par le mot "Harmonie" dans ce blog.

Pour vous faire patienter, je vous propose une présentation que j'ai trouvé sur Internet et qui présente quelques idées force de ce livre
présentation prospérité sans croissance le livre en 10 minutes.
Voila, ce sera tout pour aujourd'hui. Vous pouvez arrêter la lecture de ce blog et retourner à vos occupations habituelles. Ciao, bonsoir.



mercredi 12 septembre 2012

Finances, Economie et Harmonie


Loin de la finance et des marchés
dans les iles Chausey

Deux chercheurs ont analysé par des méthodes statistiques les données d'une variété de pays. Des analyses statistiques ils ont conclu que la Finance permet le développement et la croissance mais seulement jusqu'à un certain niveau. Au delà d'une valeur des encours de crédit d’environ 90% du PIB, le développement de la Finance est contre productif. Cela correspondrait à des effectifs travaillant dans la finance de 3% mais pouvant être aussi faible que 1.3%. La plupart des pays développés sont bien supérieurs à une ou deux de ces valeurs.  http://www.la-fabrique.fr/Actualite/la-finsance-ennemie-de-la-croissance


Voila qui pourrait expliquer l'incohérence "apparente" entre

  • la théorie de l'efficacité des marchés d'après laquelle les marchés permettraient de distribuer de manière optimale les ressources - théorie qui ne serait valide que jusqu'à un certain niveau de développement de la finance -
  • et les tenants du "sus à la finance, responsable de tous les maux". 
Le développement de la finance et des marchés serait bon jusqu'à un certain niveau mais inefficace au delà.

Je dois dire que cette conclusion ne me choque pas: je pense que la finance et les marchés, moteur du libéralisme, sont très efficaces tant qu’ils restent reliés à l'économie réelle. Dès qu'ils deviennent trop "virtuels" par exemple avec les titrisations, le trading haute fréquence, etc. les actions de la Finance sont tellement déconnectés du monde réel qu'il n'y a aucune raison que la Finance et le marché soient efficaces pour le développement de l'économie.
Et les marchés deviennent si interdépendants, compliqués, volatiles et orientés à court terme qu'il est de plus en plus difficile pour les économistes et les politiques de comprendre et d'orienter l'Economie.

Tout cela ne me semble pas nous entraîner vers un monde d'harmonie et de sérénité!!!

Ce sera tout pour aujourd'hui. Vous pouvez arrêter la lecture de ce blog et reprendre une activité normale. Ciao, bonsoir.

mardi 21 août 2012

Conduire, respecter, faire confiance et viser l'harmonie


Symphonie de couleurs dans la nature
Aujourd'hui un "cri du coeur" inspiré par une enquête sur la conduite.  

Les médias se sont fait modestement l'écho d'une enquête réalisée sur la conduite des conducteurs Français. La mesure a été faite sur un échantillon de plus de 150000 voitures en conduite sur une portion d'autoroute. Voici
le rapport. Suivez-moi pour le "cri du coeur"!


lundi 20 août 2012

Nouvelles technologies, nouveaux modes de vie et quête d'harmonie


Après une (très) longue absence, due à des raisons dépendantes de ma volonté, je poursuis ma quête d'harmonie avec quelques réflexions disparates sur l'évolution des technologies, les changements correspondant dans nos modes de vie et les risques que cela peut engendrer si on n'y prend pas garde.







mercredi 25 janvier 2012

Est ce une crise? ou est ce une crise? L'harmonie et le choc des idées!


Un peu de couleur pour égayer la "crise"
Vue du "Colorado" provençal
Depuis quelques semaines j'ai découvert le blog de Robert Branche, Les mers de l'incertitude, diriger en lâchant prise qui partant d'un point de départ qui était le "management face à l'incertitude" a élargi sa sphère de réflexion et traite maintenant  de divers sujets fort intéressants.
Je voudrais attirer votre attention sur une série de 4 sujets qui traitent de la "crise" ou plutôt de la transformation due à la convergence des économies dans un environnement mondialisé.
Ces 4 articles ont provoqué une grande résonance en moi car contenu et orientation générale sont très proches de ce que j'ai essayé d'exprimer dans mon billet verre moitié plein ou moitié vide.

mardi 17 janvier 2012

Rien n'est simple...tout se complexifie...qui croire? (Prix de l'essence et nombre d'heures travaillées)


Toute ressemblance entre le sujet de ce billet
et cette photo ne peut être que l'objet de votre imagination
(Le fameux hôtel Raffles à Singapour) 
Un billet écrit en 2012 : les exemples cités ne sont plus tout à fait au goût du jour mais le but est d'encourager le doute sur les informations brutes. N'importe quelle donnée peut être présentée pour "tromper" ou fausser le jugement. Il vaut mieux remonter à la source et bâtir son propre jugement.

Je n'ai pas écrit depuis longtemps...aussi ai-je décidé d'y remédier. Deux informations en bonne place dans tous les media ont retenu mon attention et m'ont suggéré ce billet d'humeur.

Suivez-moi sur les chemins de la découverte!