mardi 16 août 2011

De l'énergie dans l'harmonie... Où va-t'on?

Plaisir purement esthétique ou source principale d'énergie?
Dans ma quête d'un monde plus harmonieux, je m'intéresse -entre autres- à tout ce que je peux trouver sur l'énergie, les divers types d'énergie et leur approvisionnement. Voici quelques éléments de réflexion:
  • énergies fossiles sur lesquelles est actuellement fondée notre société, bien connues, relativement peu chères, mais générant du CO2 et autres polluants atmosphériques  et qui finiront bien par s'épuiser un jour!
  • énergie renouvelables:
    •  celles qui peuvent produire en continu: hydraulique, géothermie,
    • celles qui ne produisent de l'électricité que par intermittence, qui ont le mérite d'être inépuisables, et non polluantes mais qui pour devenir une source majoritaire d'énergie ont besoin d'être associés avec un système complémentaire de stockage: éolien, photovoltaique, autres productions d'électricité à partir du solaire 
  • Énergies qui ont pour base la photosynthèse: plantation et exploitation de forêts et production énergétiques basée sur le bois ou les végétaux: bio-carburants, production de chaleur et électricité à partir de chaudières à bois. Un système "harmonieux" permet d'équilibrer la production de CO2 lors de la consommation d'énergie avec l'absorption de CO2 par les végétaux   
  • Énergie nucléaire (fission), qui depuis Fukushima a fait l'objet de nombreux débats dans les médias et les opinions publiques. Je ne citerai que pour mémoire les possibilités de production d'énergie par fusion (dont la faisabilité reste encore à prouver à l'échelle industrielle: c'est entre autre un des objectifs du projet ITER) et qui de toute façon, au mieux, ne pourront pas être au stade industriel avant une cinquantaine d'années tant les défis à relever au point de vue procédés et matériaux sont immenses. C'est bien dommage car une filière Fusion + production d'hydrogène par électrolyse est potentiellement une source inépuisable et non polluante, y inclus pour les véhicules automobiles...(du moins on peut l'imaginer telle jusqu'à preuve du contraire!)
Je ne vais pas rentrer dans le débat sur le nucléaire tant il a été présent dans les divers média. Tout au plus je constate que le principal argument cité en faveur du nucléaire en France est le faible coût de l'électricité produite et les pertes de compétitivité résultantes si on devait abandonner la production d'électricité nucléaire. Or une grande partie du coût à venir est celui du traitement des déchets. Et les estimations de ce coût semblent être particulièrement non fiables puisque pour un nombre presque équivalent de centrale en activité la note du traitement des déchets est estimé à entre 10 à 35 Milliards d'euros en France et 200 Milliards d'euros en Grande Bretagne.

Je regrette que en France nous n'ayons pas un programme plus ambitieux de développement des énergies renouvelables pour les raisons suivantes
  • Je ne peux m'empêcher de penser que c'est une source d'énergie plus "harmonieuse"
  • Beaucoup des sources d'énergies renouvelables peuvent être installées de manière décentralisée ce qui créerait des emplois et diminuerait les risques d'approvisionnement
  • Développer les énergies renouvelables permettrait de diminuer les importations et donc augmenterait l'indépendance énergétique et réduirait le déficit de la balance commerciale. Cela  favoriserait aussi la recherche et développement et l'innovation dans certains domaines et pourrait résulter en une certaine "ré industrialisation".
Voila, j'espère que le billet ci dessus vous aura donné de l'énergie pour les jours à venir. Ce sera tout pour aujourd'hui! Vous pouvez arrêter la lecture de ce blog. Ciao, bonsoir.

P.S.: Je sais que l'indépendance énergétique supposée apportée par l'électricité nucléaire est un argument en faveur des centrales nucléaires mais je considère que c'est un argument "fallacieux" car il n'y a pas de production d'uranium en France et que la France dépends à 100% d'importations pour la matière première à la base du combustible nucléaire. Il arrivera bien un temps où les sources d'uranium, énergie non renouvelables, deviendront très rares et/ou très chères.