mardi 31 mai 2011

De l'optimisme, de la vitesse au volant et de l'harmonie

Dans le dernier numéro de Time, l'article principal est dédié à "La science de l'optimisme". En bref, des études scientifiques couplées avec des mesures de l'activité du cerveau, montrent clairement que l'homme, son cerveau et ses croyances sont orientés vers l'optimisme plutôt que vers une appréciation purement objective des situations. L'avenir est toujours estimé devoir être plus rose qu'il ne sera en moyenne dans la réalité.

Une explication serait que l'homme s'est bâti au cours de son évolution la capacité de se projeter en avant, d'imaginer ce que pourrait être le futur...C'est entre autres ce qui lui a permis de survivre et d'évoluer mais aussi ce qui lui a fait prendre conscience de sa mortalité. La tendance à être optimiste serait ainsi un mécanisme de défense qu'il aurait acquis pour arriver à vivre malgré la connaissance de sa mortalité.  Les personnes atteintes de graves dépressions perdent cette capacité d'optimisme et au contraire ont tendance à envisager le futur de manière plus pessimiste qu'il ne sera en réalité, en moyenne. Les seules personnes qui n'ont de biais ni vers l'optimisme, ni vers le pessimisme sont celles qui sont atteintes de dépression légère.  Où est la poule ? Où est l'oeuf ? Est ce parce que des personnes ont perdu cette tendance vers l'optimisme qu'elles entrent en dépression ou parce que, entrant en dépression, elles ont tendance à être plus pessimistes. L'article ne le disait pas.

Parmi les exemples de cet optimisme, 93% des conducteurs interrogés pensent qu'ils font partie des 50% meilleurs conducteurs (!).

Est ce pour cette raison que tant de conducteurs -parce qu'ils pensent qu'ils font partie des bons conducteurs et que "rien" ne peut leur arriver- sont opposés à un renforcement des limitations de vitesse ?. Les faits sont indéniables! La vitesse augment la fréquence des accidents! La réduction du nombre de tués depuis quelques années est liée entre autres à la réduction de 10km/h en moyenne des vitesses moyennes sur le réseau routier. Pour ne parler que argent, chaque accident corporel coûte 142000€ à la collectivité. Alors pourquoi est-ce que il y a toujours autant de conducteurs qui sont contre un renforcement des limitations et les mesures prises pour faire respecter les limitations? Vouloir limiter la vitesse et faire respecter ces limitations est de manière évidente bon pour la santé de chaque conducteur et efficace pour la collectivité.  Alors pourquoi refuser ces mesures qui ne peuvent que rendre le monde plus harmonieux?

A titre personnel j'ai décidé désormais de ne plus voter pour un candidat à des élections qui aurait protesté contre le renforcement des limitation de vitesse et le respect de ces limitations - et ceci quel que soit le parti politique auquel il appartient. Ce sera ma première action concrète pour viser à un monde plus harmonieux. Si beaucoup d'électeurs m'imitaient, je pense que cela ne ferait que réduire le nombre de tués et blessés par accident ...

Ce sera tout pour aujourd'hui. Vous pouvez arrêter de lire ce blog et retourner à vos occupations habituelles. Ciao, bonsoir.

P.S.1: Quand je conduis, j'essaye de respecter les limitations de vitesse et j'y réussis en général: au cours des 10 dernières années, je n'ai perdu que 3 points. De temps en temps néanmoins, je ne sais pas bien à quelle vitesse il faut rouler. Ai-je manqué un panneau de limitations de vitesse? Ce qui serait bien c'est que les avertisseurs de radars soit transformés et indiquent en permanence la vitesse limite sur le tronçon que l'on emprunte! (Un brevet à prendre?)

P.S.2: Cet article et le précédent évoquent le comportement au volant. Je n'ai rien contre la liberté individuelle et le droit pour chacun de faire ce qu'il lui plaît. mais comme "quelqu'un" l'a dit "la liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres" et j'aimerai profiter encore quelque temps de ma liberté de conduire sans avoir ma vie mise en danger par le comportement des autres.

P.S.3: Il y a quelques jours, dans le journal "La Provence", titre à la Une: "ils sont incorrigibles!". En bref un journaliste avait suivi une équipe de policiers qui faisaient des contrôles de vitesse dans le tunnel du Prado nouvellement ouvert. Sur une période de 4 heures, il y a eu dans ce tunnel un délit de grande vitesse constaté toutes les 3 minutes. Est ce bien  raisonnable? Et ne faut-il pas essayer de faire changer ce type de comportements pour viser à plus d'harmonie ?

Bric à brac de printemps


Le coin "A la façon japonaise" de mon jardin
 Ami lecteur, ces deux derniers mois j'ai travaillé intensément dans mon jardin pour tenter de finir ce que j'avais prévu avant l'été. je n'ai donc pas eu beaucoup de temps à consacrer à ce blog mais j'ai continué à réfléchir pour un monde plus harmonieux. Après tout, qui a pu mieux que Pierre Dac, exprimer la quintessence des sujets qui depuis toujours ont suscité des interrogations pour l'être humain. "A la question de savoir qui je suis, d'où je viens et où je vais, je réponds : je suis Moi, je viens de chez moi et j'y retourne". Mais foin des balivernes et autres calembredaines, je livre aujourd'hui à votre réflexion deux sujets qui m'ont interpellé récemment.